PREMIER TEST DU GPS GARMIN 830 | Pour ou contre ?

Jour de congé… Que faire… Me reposer ou aller rouler et en profiter pour tester mon GPS en mode “Suivre une trace”??? Se poser la question c’est y répondre semble-t-il… Du coup, je cherche un peu sur le net et je trouve une trace pas très loins de chez moi. Une boucle, autour de la Sèvre Nantaise, d’environ 40 bornes avec un petit D+ sympa de plus de 650m. Ça fera l’affaire pour un premier test du GPS Garmin 830! Et je préviens, je pars vraiment à l’arrache. J’ai uniquement téléchargé la trace dans le GPS, mais je n’ai touché à aucun autre détail !

Je pars donc du centre de Clisson, et enchaine les allers/retours autours de la Sèvre Nantaises. Quelques descentes techniques, des montées qui le sont tout autant, et du roulant entre chaque passage technique. Mais aussi, et surtout, des problèmes de tracés et une grosse difficulté d’adaptation à la lecture des indications. Mais d’où vient le problème? Du GPS ou de son utilisateur…

Le premier soucis que j’ai eu était de discerner la trace téléchargée des chemins et sentiers enregistrés dans la map. La couleur qui différenciait la trace téléchargée était assez proche des sentiers VTT enregistrés sur le GPS. Du coup, à plusieurs moments, je ne savais pas quelle “trace” suivre… Je vous avoue avoir mis du temps à comprendre quelle couleur suivre, car le parcours téléchargé suivait, bien évidemment, des tracés existants sur des sentiers/chemins… J’ai donc mis une bonne 20aine de borne à m’adapter à la lecture du tracé en une fois. Et oui, certains d’entres vous me diront “20km, mais quel con”… Mais quand vous ne vous arrêtez pas, et que vous passez d’une couleur “grasse” à une couleur normale, et inversement, pendant 20 bornes, il y a de quoi se poser des questions!!!

Deuxième points que je veux aborder, c’est la précision du GPS. Il est est précis. Il est même très précis. Je dirais à 2 ou 3 mètres de décalage pas rapport à la réalité, ce qui est peu. Ce qui est une bonne chose que vous suivez une piste que vous souhaitez enregistrer votre parcours. Mais quand vous suivez un parcours pré-enregistré, cela peut, parfois, poser problème. Je m’explique… J’ai pris des sentiers VTT qui longeaient ou bordaient des sentiers pédestres… Et là, ça pose problème car vous pensez être sur le bon parcours, et vous arrivez devant des marches infranchissables en VTT. Vous revenez sur vos pas, vous voyez un autre chemin, vous le suivez, et vous vous rendez compte qu’à quelques mètres près, c’est le même parcours, mais avec des passages dédiés au VTT.


Carte fournie par VisoRando

Par contre, la façon de rouler entre un parcours affiché et une trace à suivre est énorme. Lorsqu’on suit une randonnée organisée, ou un groupe de rider, il suffit de suivre, pas besoin d’être focalisé sur le GPS. Mais lorsqu’on suit une trace préenregistrée, il est très important de jeter un oeil sur votre GPS à chaque virage. Le réflexe à adapter est de savoir quel sera le prochain virage et dans combien de mètre. Une fois celui-ci passé, on rejeté un coup d’oeil pour connaitre le suivant, etc… Si on attends d’être à une intersection pour regarder le GPS, on risque de perdre l’adhérence dans la montée et galérer à relance, ou de perdre la vitesse et le gris dans la descente, et de devoir relancer. C’est donc une façon de rouler complètement différente…

J’ai râlé à 3 reprises durant cette sortie. Au-delà des quelques difficultés rencontrées à la lecture du tracé, j’ai râlé quant à la qualité de la trace… Je l’ai trouvée sur le site UTAGAWAVTT et j’ai trouvé 3 sections qui ne peuvent plus être traversées (2 car elles ont été privatisées, 1 qui est interdite aux VTT pour cause de dégradation). Quelques passages sympas et techniques, tant dans les descentes que les montées… Mais beaucoup trop de sections asphaltées à mon goût. Et aussi (mais là je n’en tiens pas rigueur au créateur de cette trace), vu la période sanitaire, de nombreux chemins étaient inondés de ronces et d’orties au moins de ne pas pouvoir y passer sur le vélo… Dommage car les bords de Sèvres sont splendides, et les différents moulins et petites “cascades” sont magnifiques.

Je termine cette sortie après avoir dû trouvé des alternatives à certaines sections, mais sinon, j’ai bien aimé cette sortie… Je ne vais pas donner de note actuellement à ce GPS, mais je peux déjà vous dire qu’il propose un grand écran, que la luminosité est amplement suffisante, et qu’hormis à certains passages, les informations sont amplement suffisantes… Mon avis définitif sera donné après plusieurs mois d’utilisation, afin d’avoir un recul assez important pour donner un avis objectif.


Récapitulatif de la sortie VTT

Distance: 43,13km
Dénivelé positif: 641 m

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
28 ⁄ 4 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :