L’ASTRÉE | Notre première épave !!!

Présentation du site de plongée

L’ASTRÉE est un cargo fruitier français de 60m de long qui a été construit en 1921 en Angleterre. Durant la seconde guerre mondiale, il a été réquisitionné par les Allemands et confié aux Italiens qui le rebaptisent SIENA. Le 1er mai 1944, le sous-marin britannique HMS UNTIRING le torpille et le coupe littéralement en deux. Il gît depuis par 44 mètres de fond au large du Cap Béar.

Il y est possible de découvrir la cuisine située dans le château, les 2 cales restantes ainsi que les ancres restées à leurs postes. Le mât de charge étant tombé, il reste possible de retrouver l’hélice et le gouvernail partiellement enfouis dans le sable. Sur cette épave, il est fréquent de rencontrer des congres, anthias, tacauds, chapons, poulpes, flabellines, nudibranches, …

Notre plongée

Contactés la veille au soir par le centre Archipel Plongée afin de savoir si une plongée sur épave nous intéressait, il ne nous a pas fallu longtemps avant d’accepter volontiers cette proposition. Ce sera donc une première pour nous!

Inexpérience totale donc pour une sortie sur épave en milieu naturel qui explique le fait que nous ayons oublié nos gants de plongée!!! En effet, la descente et la remontée se font le long de la corde qui, avec le temps, est colonisée par des bivalves et autres encroûtants, ce qui risque de couper! Nous serons donc vigilants.

Nous arrivons sur site vers 9h15. Le temps de se mettre à l’eau, nous débutons la plongée vers 9h20. Une descente le long du point d’amarrage pour arriver sur le château à environ 36 mètres. De nombreux anthias et sars semblaient nous attendre autour et dans le château!

En passant proche de l’une des cales accessibles, Vic a dû se rattraper à la structure de l’épave, ce qui a causer une coupure sur l’un de ses doigts de la main. Pas profonde, mais embêtante malgré tout. Tout cela car nous avons oublié nos gants! Il faudra penser à être plus vigilants la prochaine fois.

Nous avons ensuite longé le flanc du bateau où nous avons pu découvrir de magnifiques Gorgones mauves sur le flanc tribord. La profondeur variait entre 37 et 39 mètres durant tout notre tour. Nous avons pu voir également de beaux nudibranches ainsi que plusieurs poissons de la famille des rascasses.

Malheureusement, Vic à été victime d’une très légère narcose. Cela a eu pour effet une consommation d’air plus importante. Cette consommation ajoutée à la coupure a contraint le GP de stopper la plongée et de remonter. Une longue ascension de près de 14 minutes. Presque aussi longue que la plongée en elle-même!

Notre conclusion

Nous gardons malgré tout un bon souvenir de cette plongée sur l’Astrée, même si elle a dû être écourtée. Pour notre première épave, la visibilité n’était pas mauvaise du tout, et il y avait très peu de courant. La faune et la flore y sont quelque peu différents par rapport aux dive spots situés plus proche des côtes, où la profondeur est de maximum 20 mètres.

Nous avons hâte de pouvoir recommencer cela, quelque soit l’épave. Par contre, nous n’oublierons plus nos gants!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
11 + 22 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :