PLONGÉE AU CAP GRAU | Entre coralligène et gorgones

Présentation du site de plongée

Le Cap Grau est une baie située au sud de Collioure. Ce divespot est constitué d’énormément de coralligène et de gorgones. La faune est constituée des espèces les plus communes en Méditerranée: Sars, Oblades, Saupes, Castagnoles, etc … Les anfractuosités regorgent de nudibranches, murènes et poulpes.

Notre plongée

Le temps de trajet entre le port d’Argelès-sur-mer, lieu de départ du centre Archipel Plongée, et la baie accueillant le site du Cap Grau, et de moins de 10 minutes. Nous arrivons donc rapidement sur place. L’eau était à 22 degrés, tout comme la température extérieure. Très agréable donc lorsque nous nous sommes mis à l’eau !!!

La visibilité était d’environ 4 à 5 mètres, grand maximum. Cela est dû aux mauvaises conditions climatiques des 2 jours précédent qui a mis en suspension énormément d’algues et de particules. La descente initiale nous a amené à une profondeur de 22 mètres, ce qui nous a permis de confirmer la présence de courant soulevant les particules, et réduisant la visibilité.

Enormément de nudibranches (et principalement des Doris Dalmatien), de murènes, d’étoiles de mer, de Sars et de Saupes. Nous avons pu y rencontrer un poulpe en fin de plongée, qui se cachait sous un rocher.

Nous avons également, et bien malheureusement, trouver des cages de pêcheurs complètement abandonnées. Cette pollution humaine, bien qu’inefficace pour les pêcheurs, reste malgré tout impactante pour la vie marine.

Vous pouvez d’ailleurs le voir dans la vidéo, où de nombreux poissons nagent à travers les « mailles » de ces cages. Par chance, ceux-ci sont assez petits pour se faufiler sans problème. Mais si un poisson, d’une taille plus importante, arrive à entrer dans ces cages, il n’est pas certain qu’il arrivera à en sortir… Malheureusement, ces cages étaient trop imposantes et lourdes pour que nous puissions les remonter et les détruire « proprement ».

Notre conclusion

Ce site de plongée est très intéressant, grâce à son coralligène et ses gorgones très présentes. Les coraux rouges de Méditerranée sont magnifiques lorsque leurs polypes sont sortis. Enfin, la faune est également très variée, et nous y passerions des heures pour vérifier chaque anfractuosité, chaque grotte, recoin, faille, etc… Un site sur lequel nous retournerions avec plaisir, et encore plus si nous pouvons aller nettoyer ce divespot des déchets humains…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
23 × 6 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :